En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre navigation, faciliter votre connexion et recueillir des statistiques.

En savoir plus OK


> Communication

60% de la communication santé est digitale

Healthperanto 360, Le digital et les nouveaux médias ont toute leur place dans la communication des entreprises. Encore faut-il transformer la communication en information à travers un angle édi

Baromètre des tendances de la com' santé  EFAP - AACC - Résultats 2019

Réalisation : EFAP AACC et Gaël de Vaumas  - Publication acteurs de santé - Observatoire de l'information Santé
Liens d'intérêts
Source : EFAP - AACC  Publié le 19 avril 2019, révisé le 19 avril 2019
S'abonner au flux rss
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Envoyer à un ami Plus...

Les résultats du baromètre Healthperanto 360 ont été présentés le 15 avril, lors du Prix Empreintes 2019 qui récompense les meilleures campagnes de communication santé.

Réalisé par les étudiants du MBA Spécialisé "Communication & Santé" de l’EFAP en partenariat avec l’AACC Santé (Association des Agences-Conseil en Communication), il met en exergue les grandes tendances et métiers en communication santé. Parmi les résultats:

  • la confirmation de la digitalisation des relations en santé : 60% de la communication est digitale et maintenant dans tous les domaines,
  • la vidéo est l’outil privilégié quelque soit les cibles,
  • l’utilisation forte des réseaux sociaux est majoritairement gérés en interne,
  • les social média manager et chef de projet digital sont les métiers du digital les plus recherchés.

 Transformer la communication en information à travers un angle éditorial fort

Pour Gaël de Vaumas, directeur de la rédaction d’acteurs de santé Tv, première chaine de Tv digitale des acteurs de santé, accessible à tous, « ces résultats reflètent parfaitement ce que nous vivons en accéléré depuis deux ou trois ans. Le digital et les nouveaux médias ont toute leur place dans la communication des entreprises. Encore faut-il transformer la communication en information à travers un angle éditorial fort et avoir le bon canal de diffusion auprès de cibles qualifiées et de communautés fidèles. Nous avons ainsi réalisé plus de 1 500 interviews de professionnels de santé, patients, aidants et leurs associations, journalistes, institutionnels, élus, universitaires, chercheurs... 500 000 internautes se connectent à acteurs de santé chaque mois, toutes nos interview et reportages sont relayés sur les réseaux sociaux, c’est ce qui fait qu’ils sont vus : 3 000 clics en moyenne par itw avec des pointes à plus de 100 000 ».

 

Créer et diffuser de l’information à fort contenu en complément ou en amplification de l’information diffusée par les médias traditionnels

« Un virage à 360 sur le digital, c’est ce que nous avions anticipé lorsque nous nous sommes lancés à fond sur le web et les réseaux sociaux », confirme Stéphanie Chevrel, Présidente de l’Observatoire de l’Information Santé et DG de Capital Image. « En 2015, j’ai mené un travail de recherche sur l’évolution des pratiques journalistiques à l’ère du numérique, dans le cadre de l’Executive Master Gestion et Politiques de Santé de Sciences Po. J’en suis arrivée à la conclusion que l’image, c’est à dire la vidéo, et les réseaux sociaux allaient rapidement devenir une opportunité extraordinaire de communication, à la condition de créer et diffuser de l’information à fort contenu en complément ou en amplification de l’information diffusée par les médias traditionnels. C’est aujourd’hui une réalité avec acteurs de santé Tv ! Chacune de nos campagnes propulsées sur les réseaux sociaux atteint des audiences de 3 à 5 millions sur une cible captive. L’une d’entre elles a atteint plus de 60 millions d’audience sur deux ans avec plus d’un million de clics sur les vidéos réalisées pour l’animer. L’une des demandes fréquentes de nos clients est l’organisation de Twitter Académies de façon à initier parties prenantes et collaborateurs à ces nouveaux formats ».

 

TÉLÉCHARGER L'ÉTUDE > ICI

 

Stéphanie Chevrel figure au top 3 des influenceurs de la santé (Classement de la Netscouade).


  • 60% DE LA COMMUNICATION SANTÉ EST DIGITALE
    Baromètre des tendances de la com' santé  EFAP - AACC
    Résultats 2019
  • LE PATIENT, NOUVEL ACTEUR DANS L’INFORMATION DES MÉDECINS
    Stéphanie CHEVREL
    Présidente, Observatoire de l’Information Santé, Vice-présidente de la FNIM
  • INFORMATION DES MÉDECINS, LA NOUVELLE DONNE
    Dr Alain TREBUCQ
    Vice-prėsident de la FNIM, Fėdėration Nationale de l’Information Mėdicale
  • CRISES SANITAIRES, REPENSER L’INFORMATION
    Dr Claude BRONNER
    Président de l’Union des Généralistes
  • PROFESSIONNELS DE SANTÉ, QUELLES SOURCES D’INFORMATION ?
    Dr Claude BRONNER
    Président de l’Union des Généralistes
  • L’ÉTHIQUE AU COEUR DE LA COMMUNICATION SANTÉ
    Dominique NOËL
    Présidente du Festival de la Communication Santé
  • FAKE MÉDECINE, LE FIGARO MOBILISÉ
    Damien MASCRET
    Journaliste, Le Figaro
  • MÉDIAS, RÉSEAUX SOCIAUX ET CANCER DU SEIN MÉTASTATIQUE
    Catherine ADLER-TAL
    Vice-présidente d’Etincelle
  • RÉSEAUX SOCIAUX, UN MÉDIA À PART ENTIÈRE
    Pierre LE TEXIER
    Responsable pôle e-influence - LREM
  • VERS UNE INFORMATION SCIENTIFIQUE ACCESSIBLE À TOUS
    François TADDEI
    Directeur du CRI, Centre de Recherches Interdisciplinaires
  • SALON NAUTIQUE D’ARCACHON
    Alain VIVIEN
    Directeur général du Port d’Arcachon
  • LABELLISER LES PAGES WEB POUR LUTTER CONTRE LES FAKE NEWS
    François TADDEI
    Directeur du CRI, Centre de Recherches Interdisciplinaires
Copyright 1998/2019 © PressTVNews - Tous droits réservés - Qui sommes-nous ? - Informations légales - Contact